logo Pharmacie Valentin
Noix, régime alimentaire et santé

Noix, régime alimentaire et santé

La consommation quotidienne de noix entrainerait une modification bénéfique de celle d’aliments et nutriments, susceptible de contribuer à la prévention de maladies chronique.

Plusieurs vastes études épidémiologiques ont montré les effets protecteurs de la consommation de fruits à coque notamment sur la santé cardiovasculaire, le profil lipidique et la prévention des complications cardiovasculaires chez les diabétiques de type II.

Les fruits à coque et le poids

Bien qu’ils soient considérés comme une source dense d’énergie, la consommation régulière de fruits à coque n’a pas été impliquée dans la prise de poids à long terme. Une revue systématique de la littérature incluant 33 études cliniques conclut même qu’un accroissement de leur consommation n’augmente pas l’adiposité.

Un profil nutritionnel intéressant

Les fruits à coque contiennent des acides gras, principalement des acides gras monoinsaturés et polyinsaturés et également des quantités significatives de vitamines et de minéraux tels que le sélénium, la vitamine E ou des caroténoïdes.  Les noix, en particuliers, sont riches en acide alpha-linolénique, le précurseur des acides gras oméga-3 à longue chaine. Leur incorporation à l’alimentation pourrait donc avoir des effets bénéfiques sur l’apport en nutriments.

Les effets d’une consommation quotidienne de noix

Quatre-vingt dix personnes ont participé à une étude randomisée, contrôlée, croisée. Pendant six mois, les participants ont suivi une alimentation témoin ou une alimentation enrichie en noix et les ont ensuite échangées pour six mois supplémentaires. Les noix constituaient environ 12 % de l’apport énergétique quotidien.

Les résultats indiquent que la consommation quotidienne de noix a induit des modifications bénéfiques dans les apports nutritionnels. Une augmentation significative de la consommation d’acides gras polyinsaturés totaux, d’acide alpha-linolénique, de protéines végétales, de fibres alimentaires, de calcium, de phosphore, de magnésium et de zinc a été observée.

Une baisse significative de l’EPA et du DHA a également été constatée. Leurs apports correspondaient cependant largement aux recommandations nutritionnelles pour la prévention des maladies chroniques et l’amélioration de la santé cardiovasculaire.

De plus, au cours de l’étude, les protéines animales ont été remplacée par les protéines des noix bien qu’aucun conseil nutritionnel n’ait été donné à ce sujet.

Natto ZS et al., Food and nutrient displacement by walnut supplementation in a randomized crossover study. Nutrients, 2022 ; 14 : 1017.

L'article vous a plu ? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de Nature Sciences Santé ou abonnez-vous au magazine ! 

Thèmes: Vitamine Nutrithérapie Diététique Minceur Système digestif
arrow_back Retour aux articles