logo Pharmacie Valentin
Probiotiques et syndrome de l’intestin irritable

Probiotiques et syndrome de l’intestin irritable

Une préparation multi-souches de probiotiques aurait des effets bénéfiques chez des personnes présentant un SII (syndrome de l’intestin irritable) à diarrhée prédominante.

Le syndrome de l’intestin irritable (SII), un trouble fonctionnel du système gastro-intestinal est caractérisé par des douleurs abdominales chroniques ou récurrentes et une altération du transit intestinal. Les mécanismes sous-jacents incluent une hypersensibilité viscérale, une motilité intestinale perturbée, des anomalies dans la barrière épithéliale ou une perméabilité intestinale, une activation immunitaire, un déséquilibre dans les neurotransmetteurs, infections et dysbiose du microbiote intestinal.

Selon l’altération prédominante du transit, le SII peut être classé en SII à diarrhée prédominante, SII à constipation prédominante et en SII mixte. 

Des revues systématiques de la littérature ont montré un effet limité mais significatif de la prise de probiotiques sur les symptômes du SII. De surcroit, chez les personnes présentant un SII, une plus faible abondance de bifidobactéries et de lactobacilles a été observée.

Une étude randomisée, en double aveugle et contrôlée contre placebo a évalué l’efficacité et l’innocuité d’une préparation multi-souches de probiotiques sur des personnes présentant un SII à diarrhée dominante. La préparation contenait un mélange de Lactobacillus, Bifidobacterium et Streptococcus thermophilus

Cinquante et une personnes ont été enrôlées dans cette étude. Elles ont reçu quotidiennement pendant huit semaines une dose de 5 milliards de CFU de la préparation multi-souches ou un placebo. 

Les résultats indiquent que la préparation multi-souches de probiotiques, par rapport au placebo, a significativement amélioré la sévérité des symptômes du SII. En particulier, elle a diminué les douleurs abdominales et amélioré la qualité de vie des participants. Ces améliorations ont commencé à être perçues dès quatre semaines de prise de la préparation. 

D’autres études avec de plus longues périodes d’intervention et de suivi devraient permettre de vérifier si huit semaines de supplémentation avec une préparation multi-souches de probiotiques peuvent suffire à maintenir les effets bénéfiques obtenus.

L'article vous a plu ? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de Nature Sciences Santé ou abonnez-vous au magazine ! 

Thèmes: Système digestif
arrow_back Retour aux articles